Sensibilisation à l’écologie et à la réduction des déchets

AD’JETEZ, VENDU !

Dans l’objectif de sensibiliser les populations et services de votre communauté de communes, d’une part, à l’écologie et la réduction des déchets, d’autre part, à l’énergie que dégage l’intercommunalité, nous vous proposons un projet convivial et fédérateur qui permet d’approcher ces deux objectifs.

 Il s’agit de créer un ensemble d’objets décoratifs, élégants et raffinés, qui seront mis aux enchères lors d’une vente théâtralisée au profit d’une association…….

Donc les éléments brillent, reflètent la lumière, sont astucieusement éclairés et assemblés pour marquer le caractère précieux du mobilier mis en vente.

Toutefois, lorsqu’on y regarde de plus près, la majorité des éléments qui composent cet espace sont issus de la récupération d’objets dont les habitants se sont séparés.

Au-delà d’une approche artistique des déchets issus de notre consommation, ce projet est un moyen de surprendre le public et de le sensibiliser à l’environnement, au civisme et à la citoyenneté. Présenter une collection d’objets, tous issus de notre usage quotidien, et les mettre en scène suggère un autre regard sur notre consommation.

A hauteur de leur potentiel, les agents de la communauté de communes récupèrent, retapent, assemblent, transforment, customisent, fabriquent une partie du décor, en partenariat avec la directrice de projet.

Les habitants volontaires (adultes, retraités) et le tissu associatif des cinq communes, à leur tour s’emparent du projet et se l’approprient en y mettant la touche décorative finale. Claire Vernay-Pueyo est ici encore présente pour orchestrer cette dernière phase.

Reste alors à créer l’évènement autour d’une burlesque vente aux enchères des objets, mise en scène par des comédiens (commissaire priseur et son clerc, par exemple) puis de clore par un pot de l’amitié réunissant les spectateurs enchérisseurs, les femmes et les hommes qui ont réalisé le décor !

Dans une démarche de développement durable, cette aventure ne nécessite d’énergie que la mobilisation humaine et comme matière première l’imaginaire de ses créateurs.

Un regard ironique sur notre société de surconsommation où la poésie invite au respect du passé et à la conscience, pour le futur.

Références :

  • Communauté de Communes des Pays de Sorgues et des Monts de Vaucluse
  • Nuits des Chineurs – Ville d’Isle sur la Sorgue
  • Téléthon – Ville de Colombes
  • Scénographie des Banquets de l’Amitié – Ville de Colombes

Lire un Article paru dans La Provence

Lire un Article sur la scénographie des Banquets de l’Amitié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *